Lancez une recherche


Un peu d’histoire

Châlons-en-Champagne, c’est plus de 2 000 ans d’histoire. La ville nait au croisement d’une voie romaine, la voie Agrippa, et d’une rivière, la Marne…

Une cité marchande

chateau-du-marche-fortifications-chalonsAu Moyen-Age, c’est grâce à son commerce de draps de laine que la ville va connaître un développement considérable, intégrant ainsi la Hanse des 17 villes drapières des Flandres et du Nord de la France. Châlons voit doubler sa population et la ville devient le centre d’importants échanges commerciaux.

La ville, alors à son apogée, s’entoure d’une nouvelle enceinte de presque 5 kilomètres de long.

Une ville royale

L’activité économique décline à la fin du Moyen-Age en raison des guerres et de la peste qui frappent le territoire. La population stagne et fonctionne quasiment en autosuffisance.

Châlons reste fidèle au roi malgré les tumultes religieux du 16ème siècle, ce qui lui vaut la présence de nombreuses administrations royales.

porte-sainte-croix-chalons-histoireUne ville transformée

Au XVIIIème siècle, le rôle de l’intendant devient décisif. Sous l’impulsion de Rouillé d’Orfeuil, la ville se transforme : l’enceinte disparait et est remplacée par des boulevards arborés. Des bâtiments de prestige se construisent comme l’Hôtel de Ville, l’Intendance ou la Porte Sainte-Croix. Les Jards ou le cours d’Ormesson transforment les abords des remparts.

A la révolution, Châlons reste capitale du département de la Marne mais perd son nom qui rappelle son attachement à l’ancien régime et devient Châlons-sur-Marne.

Une ville militaire

gare-chalons-sur-marne-xiv-emeAu XIXème siècle, Châlons connait à nouveau d’importantes modifications urbanistiques : les cours d’eau sont couverts, de nouvelles rues, entrées de ville et édifices apparaissent. Des casernes s’installent dans les faubourgs et de nombreuses industries s’implantent, notamment sur la rive-gauche.

Après guerre, l’essor démographique est énorme, amenant la création de quartiers périphériques autour du centre historique.

En 1997, la ville retrouve son nom historique de Châlons-en-Champagne, au terme d’une procédure de 10 ans.

Une ville tournée vers l’avenir

Aujourd’hui, la ville doit faire face à la dissolution des derniers régiments, ce qui représente le départ de plus de 1 000 militaires et elle a perdu son rôle de capitale administrative régionale de par le nouveau découpage des régions. C’est pour Châlons l’occasion d’inventer un autre modèle économique, tourné vers l’avenir, incluant les nouvelles technologies et l’évolution de la consommation et de la société en général, sans oublier, bien entendu le tourisme et la préservation de ses richesses culturelles et de son patrimoine.